La révolte continue !

Nous sommes à l’aube de la période d’été. Beaucoup de collègues s’étonnent de ne rien voir afficher au sujet de la grève en cour et de ne plus voir les binômes en salle de prise de service à Saint Jean de braye ! Nous vous confirmons que la grève est toujours d’actualité, vous trouverez les binômes, de 11h30 à 13h30 , du lundi au vendredi au bâtiment administratif et le samedi à la salle de prise de service. Il est aussi possible de déposer le formulaire d’intention de faire grève dans la boite aux lettres située à l’entrée du BA. Vous pouvez également le faire par mail taoservicegaranti@keolis.com (attention ce n’est pas un site mais une adresse mail !) N’oubliez pas d’indiquer sur les formulaires vos nom, prénom, matricule, le ou les motifs pour lesquels vous faites grève (reprenez les motifs marqués sur le relevé de conclusion dans les panneaux direction) la date de votre intention de faire grève (ATTENTION, votre déclaration doit être remise au plus tard 48 heures avant l’heure du début de votre mouvement), le détail horaire uniquement si vous choisissez de faire grève partiellement sur un service (par exemple de 13 h 15 à 14 h 00 soit 45 minutes de grève), le numéro de service concerné puis apposez votre signature. Suite au constat de plusieurs irrégularités, le respect de ces consignes évitera que ne soit rendu caduque votre grève ! Enfin, n’oubliez pas de vérifier sur le self, si votre intention de faire grève a bien été prise en compte.

ATTENTION AUX INTOXS

Il faut savoir que derrière l’image affichée direction/syndicats, se cache un combat qui est très loin de se rapprocher du dialogue social que nous souhaitons tous. La direction faisant croire que 3 syndicats non signataires du dernier accord NAO sont de vrais murs, alors qu’en réalité nous leur faisons des propositions. Malheureusement, pas dans leur sens. Quand à leur but, il se résume à la destruction systématique de vos conditions de travail. Ces derniers font en sorte de tout faire pour décourager et ainsi réduire le nombre de grévistes en cachant les binômes dans un lieu où ils seront sur que peu d’entre nous s’inscrivent ; procédant souvent avec beaucoup de retard à l’affichage du désaccord direction/syndicats ; puis pour motiver les conducteurs à ne pas faire grève et surtout en cour de service, les récalcitrants doivent sortir de leur véhicule, caisse à la main, même sous la pluie, les mettant par la même occasion en danger. Cette situation ne peut plus durer, la direction joue avec la patience de chacun d’entre vous et pratique la politique de l’œil pour œil et dent pour dent ! Ils interprètent l’information et notre position rendant ainsi certains membres de personnel agressifs envers les syndicats non signataires ! Chers collègues, vous voulez savoir comment vous considère la direction ? Regardez simplement autour de vous ! C’est comme si vous cherchez un bon restaurant, jetez un œil dans les sanitaires et vous jugerez de la qualité de son assiette. Dans notre établissement, sur ce principe, vous constaterez : le restaurant d’entreprise trop petit avec du matériel vétuste et du renouvellement de mobilier très long, les deux portes vitrées tombées au BA toujours pas remises en état, le symbole sortie de secours menace de tomber prochainement, les espaces verts mal ou peu entretenus, la salle de pause à Ambert toujours pas ouverte, la salle de musculation tombe en ruine, celle promise à la Source depuis l’arrivée de Kéolis toujours inexistante, la salle de restauration de saint jean de braye en travaux depuis fin décembre, bus en panne, climatisation des véhicules défectueuse, etc…, malgré plusieurs mois de négociations combatives de vos élus.

La grève continue RESTONS ACTEURS ET SOLIDAIRES !

Souvent la CDS vous appelle pour faire des heures supplémentaires pendant la grève. La direction est dans son droit ! Mais vous êtes aussi en droit de refuser ! Nous pouvons comprendre certaines personnes en difficultés financières mais n’oubliez pas que ces difficultés sont une corne d’abondance pour ceux qui finalement ne se soucient guère de votre intérêt ni de votre nature d’humain ! Si vous acceptez, vous prenez la place de votre collègue qui lui perd de l’argent et se bat pour que vous puissiez, vous aussi avoir de meilleurs avantages. Pensez-y au moment de faire le choix d’accepter ! Nous ne jugerons personne mais chacun fera face à sa conscience !

Suivez-nous !