Lutte au Cinéma Les Carmes Passer au numérique c’est bien, respecter les salarié-es c’est pas mal non plus… Quelques commentaires sur l’article « Opération modernisation pour les cinés » publié dans La République du Centre du 24 octobre 2012

Décidemment, le dialogue continue d’être compliqué au Cinéma Les Carmes. Il faut être journaliste à La République du Centre pour avoir la primeur d’informations pourtant décisives concernant le cinéma.

Ainsi, c’est par la presse, que les salarié-es du cinéma Les Carmes d’Orléans ont appris que leurs salles seraient équipées en numérique. Surprise, surprise… dont une en 4K s’il-vous-plaît ! Un choix économique pourtant contestable sur un cinéma art-et-essai, dont le gérant ne cesse de mettre en avant la fragilité financière. Comprend qui peut : nous attendons de Mr Bertrand Mauvy une explication un tant soit peu rationnelle de cette décision unilatérale. Autre sujet d’inquiétude pour les salarié-es du cinéma : que Mr Bertrand Mauvy passe son temps à scruter le Facebook du cinéma et se délecte d’être « dans les petits papiers d’un grand acteur » relève d’un sens des priorités pour le moins étrange. Alors que la situation au sein de l’entreprise ne s’est pas arrangée, que des dossiers aux prud’hommes sont déposés, Mr Mauvy, bombardé « directeur » dans l’article, préfère « claironner » dans la presse sur ce qu’il prétend être sa « réussite absolue ». Le « Nous » n’existe pas dans le discours de Mr Mauvy qui semble croire que le cinéma c’est lui et lui-seul. Tant qu’au cinéma Les Carmes le travail des salarié-es ne sera pas respecté il n’y aura pas de « réussite » mais bien le lamentable échec d’une gestion managériale à courte vue. La section SUD Culture Loiret

Suivez-nous !