1er mai 2013 Déclaration commune des organisation CGT, Solidaires et FSU du Loiret

Pour le progrès social, Mobilisons nous le 1er mai ! Emplois, Salaires, Retraite, Services Publics,

En France et en Europe manifestons contre l’austérité

Par 250 voix, les députés ont adopté en première lecture une transposition de l’Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013.

Ce texte retient les dispositions les plus destructrices pour le droit du travail, voulu par le MEDEF : flexibilité, mobilité forcée, chantage à l’emploi, baisse de salaires, licenciements facilités, contrat CDI remis en cause etc.

Cette loi aura des conséquences très graves sur les conditions de vie et travail des salariés. Au lieu de sortir notre pays de la crise, cette loi dit « de sécurisation de l’emploi » contribuera à dégrader encore plus la situation de l’emploi et mettra chaque salarié en situation defragilité de soumission face à son employeur.

Les milliers de salariés, syndiqués et militants qui ont manifesté dans toute la France les 5 mars et 9 avril ont montré leur détermination à défendre le Code du travail, remis en cause dans cette loi dit « de sécurité de l’emploi »

Le 1er mai, journée internationale du travail sera un nouveau temps fort pour la satisfaction des revendications, emploi, salaire, défense des retraites, contre cette loi scélérate.

De l’argent, il y en a dans les poches du patronat, dans les coffres des possédants, dans les banques, ici ou dans les paradis fiscaux, sur les marchés financiers.

Partout dans ce monde, il circule, il se cache, il est surabondant l’affaire Cahusac le prouve ! Partout, dans tous les pays, le patronat nous dit que nous coûtons trop cher ! Il ment ! Partout, la même politique d’austérité et les restrictions budgétaires sont imposés : baisse des revenus pour les peuples, augmentation des richesses pour les actionnaires. C’est cela la grande spécificité de la crise actuelle dans le monde. Non seulement elle ne touche pas les riches, mais elle leur profite : 200 milliardaires de plus en 1 an.

C’est pourquoi, à travers le monde, en Europe et en France, les salariés exprimeront leur volonté de voir apporter d’autres réponses face à la crise, l’austérité et la dérèglementation sociale.

En France : Il faut augmenter les salaires et les pensions, développer les services publics, défendre notre outil industriel, créer des emplois stables et bien rémunérés, défendre les retraites.

Le 1er mai ensemble contre l’austérité, la CGT, la FSU, Solidaires appellent à trois manifestations. à 10 h30 : Orléans : Place de la Loire, Montargis : Place du Pâtis, Gien : Place de la Victoire, Pithiviers : Place des Halles.

Suivez-nous !