Disparition de terres agricoles à St Jean de Braye Rassemblement devant la mairie de St Jean de Braye à 17h30 le vendredi 14/02/2014

Communiqué de presse de l’association « collectif pour un site préservé entre Loire et forêt » (SPLF) du 3 février 2014

Une enquête publique… en quête de public et d’utilité publique ! Le 22 janvier 2014, le commissaire enquêteur a rendu un avis favorable au projet Oxylane. Sans être grand-clerc, SPLF45 s’y attendait : les cas où le commissaire enquêteur rend un avis défavorable sont extrêmement rares. Motif de satisfaction pour l’ Agglo et la mairie de Saint-Jean de Braye, nous trouvons pour notre part que la démocratie locale en sort affaiblie :
- l e projet Oxylane s’est développé dans le huis clos et les arcanes de l’intercommunalité ;
- dans le rapport, la mairie réaffirme que le projet a été conçu grâce à une concertation en amont. Les petites chambres d’enregistrement que constituent les Ateliers de Travail Urbain seraient la preuve que la population a participé à la conception du projet… Il faut une bonne dose de cynisme pour avancer que ce projet est né dans les bras de la démocratie participative. Il nous semblait l’avoir aperçu dans ceux de la grande distribution prédatrice et de la précédente municipalité ;
- malgré tout le mérite de l’enquête publique – elle a celui d’exister – la démocratie qu’elle promeut est aussi fictive que son public, en témoigne le faible nombre de personnes qui s’expriment spontanément lors des enquêtes publiques. Et comment en serait-il autrement ? Ce dossier d’ « information » consiste en un volumineux dossier technique indigeste, inaccessible à la plupart de nos concitoyens. Quelle formation est dispensée à la population – autrefois on appelait ça l’éducation populaire – pour qu’elle puisse comprendre, s’emparer des enjeux et prendre part aux décisions localement ?
- il y a encore moins important que l’avis du public : c’’est l’avis du commissaire enquêteur rendu à l’issue de la consultation. Qu’il soit favorable ou non, l’autorité compétente n’est pas tenue d’en tenir compte. C’est si vrai que les tracto-pelles s’ébattaient dans le pré avant que l’avis du commissaire enquêteur n’ait été rendu public… Ce processus démocratique, aussi défaillant qu’il puisse être, n’est pas encore terminé : la modification du Plan local d’urbanisme doit être voté en conseil municipal le 14 février 2014.

Nous vous invitons donc à venir montrer votre opposition à ce projet lors d’un rassemblement devant la mairie à 17h30 le vendredi 14/02.

Soyons nombreux pour assister à ce débat ! Nous prolongerons cette soirée par un apéritif dînatoire partagé à la salle Jean-Baptiste Clément, tout près de la salle du conseil municipal.

SPLF45 contact@splf45.fr http://splf45.blogspot.fr/ http://www.petitions24.net/pour_un_…

Suivez-nous !