INTERMITTENT-ES DU SPECTACLE, TOUTES ET TOUS CONCERNES PAR LA REFORME UNEDIC DE L’ASSURANCE CHOMAGE VENEZ DEBATTRE DE LA REFORME MARDI 17 DECEMBRE AU 108

Pour cause d’un décès dans la famille de Mathieu Grégoire, nous sommes contraints de reporter la réunion-débat sur la réforme de l’intermittence du spectacle (hier soir) à mardi 17 décembre, à 18h30, toujours au 108 rue de Bourgogne à Orléans.

En espérant vous y retrouver, merci de votre compréhension,

Fraternellement,

Sacha Gillard (pour Sud-Culture Solidaires)

La prochaine négociation Unédic est un enjeu très important pour l’ensemble des personnes touchées par la précarité.

Après la RGPP, désormais transformée en Modernisation de l’Action Publique, l’ANI et la baisse des budgets des différents ministères (près de 7% pour le seul ministère de la culture en 2 ans), les travailleurs et travailleuses du spectacle ont toutes les raisons de s’inquiéter du devenir de la vie culturelle française. Bien que sa qualité, son foisonnement et son dynamisme soient unanimement reconnus, elle subit en effet les attaques conjuguées des recommandations injustes venant de la Cour des Comptes, et de syndicats patronaux comme le Medef qui prônent une aggravation globale de l’austérité.

Aujourd’hui on assiste à une répétition de ce qui s’est passé il y a dix ans : le chômage explose et entraîne une diminution de la masse de salarié-es et des cotisations pour l’assurance chômage. Le déficit de l’Unédic augmente. Il faut trouver à nouveau un bouc-émissaire : les intermittent-es. Mais la propagande et les arguments des défenseurs de la nouvelle réforme sont complètement fallacieux, comme nous le démontrent les rapports de la CIP-IDF et plusieurs auditions au Sénat et à l’Assemblée nationale par différents groupes de travail.

Pour défendre nos droits, il nous semble important dès maintenant de mettre en avant le fait que de nombreuses organisations, réunies au sein du comité de suivi 2013, portent collectivement les revendications suivantes :

· Annexe unique, artistes et techniciens · Date anniversaire (507h en 12 mois avec indemnisation sur 12 mois) · Plafonnement du cumul salaires et indemnités · Prise en compte des heures d’enseignement et d’heures faites au régime général · Rétablissement des règles non discriminatoires sur les congés maternité et maladie.

De nouvelles négociations de la Convention UNEDIC vont commencer dès la fin de l’année. Elles doivent, en principe, être bouclées fin Mars 2014 au plus tard. Il est donc URGENT pour chacun-e d’entre-nous, artistes, technicien-ne-s, mais aussi spect(ac)teurs et travailleurseuses de la culture de nous mobiliser pour manifester notre attachement à la solidarité interprofessionnelle et de refuser, dès à présent, le cadre idéologique que le MEDEF et certains « partenaires » sociaux souhaiteraient imposer à ces négociations : celui d’une casse sans cesse plus grande des droits sociaux de tous les salariés au nom d’une soi-disant « flex-sécurité ».

Sud Culture-Solidaires, qui fait partie du comité de suivi, vous convie donc à une soirée d’information et de débat en présence de MATHIEU GREGOIRE (Maître de conférences en sociologie, chercheur au CNRS, intervenant au Sénat et à l’Assemblée Nationale comme spécialiste sur la question de l’intermittence du spectacle).

Pour cause d’un décès dans la famille de Mathieu Grégoire, nous sommes contraints de reporter la réunion-débat sur la réforme de l’intermittence du spectacle (hier soir) à mardi 17 décembre, à 18h30, toujours au 108 rue de Bourgogne à Orléans. En espérant vous y retrouver, merci de votre compréhension, Fraternellement,

Sacha Gillard (pour Sud-Culture Solidaires)

Suivez-nous !